Interviews Invités

Dans l’atelier de Ségolène – La Bougie Particulière

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-7

Chez les Sacrées Blogueuses, on n’a pas attendu la mode du hygge pour aimer les bougies. Lorsque je rentre chez moi le soir, un de mes premiers gestes est d’en allumer une. Mais je suis assez exigeante en la matière et j’ai besoin d’être réellement séduite par une odeur pour craquer sur une nouvelle bougie. Mon dernier coup de cœur est une création rémoise de La Bougie Particulière. J’avais donc très envie de faire plus ample connaissance avec Ségolène, sa créatrice, qui m’a gentiment ouvert son atelier.

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-3

Ségolène n’a que 32 ans mais on dirait qu’elle a déjà eu plusieurs vies, tant son parcours est atypique. Bien que d’origine sparnacienne, Ségolène est une rémoise dans l’âme. Elle débarque dans notre jolie ville alors qu’elle est adolescente pour intégrer un pensionnat. Lycéenne, elle part un an aux Etats-Unis pour poursuivre ses études avant d’intégrer une école de commerce.

Mais elle s’y ennuie vite et décide de se tourner vers l’hôtellerie car elle adore recevoir et se forme à l’Ecole hôtelière de Lausanne, une référence en la matière. Elle part ensuite en Espagne pour apprendre une autre langue et se prend de passion pour l’écriture. Elle rentre donc en France pour reprendre une licence de lettres modernes. Mais les aléas de la vie l’obligent à reprendre les rênes de l’entreprise familiale jusqu’à sa revente. Puis c’est l’expérience La Bougie Particulière qui prend le pas et l’amène à créer sa propre société.

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere

Ségolène a toujours aimé les parfums (elle en possède d’ailleurs une trentaine !) et elle a très tôt compris qu’elle était très sensible aux odeurs. Petite, son père lui bandait les yeux et allait chercher des vêtements dans les différents placards de la maison et, à chaque fois, elle savait auxquels des six membres de la famille ils appartenaient.

À l’été 2015, elle lit un article sur la pollution intérieure de la maison et découvre, stupéfaite, que les bougies à la paraffine sont toxiques (car issues de la pétrochimie) alors qu’elles sont sensées participer au bien-être. Elle se renseigne sur la fabrication des bougies et commence à en produire pour son usage personnel.

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-6

Au départ, elle tâtonne beaucoup, sur les cires naturelles à utiliser, les différentes composantes ou les associations d’odeurs. Elle crée sa première bougie, Feu de bois, pour un restaurant sparnacien. Puis tout s’enchaîne très vite, elle ouvre son atelier en septembre 2015, demande à une amie graphiste de lui dessiner son logo et commence à faire découvrir ses créations à ses amis et connaissances autour d’apéros-ventes pour les fêtes de fin d’année.

La suite, on la connaît, le bouche à oreille a très vite fonctionné et les Rémois vont s’arracher ses créations qui sont dorénavant vendues à Reims chez Seen, Symbiose, Libertie et à l’Office de Tourisme ou en ligne (ici ou ).

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-8

Elle crée ses parfums pour retrouver des souvenirs olfactifs (comme celui de son père qui rentre du jardin après avoir tondu la pelouse dans Herbe et Coquelicot) ou en s’inspirant de ses parfums préférés. Mais surtout, elle a envie que tout le monde se retrouve dans ses bougies en recréant des atmosphères ancrées dans l’inconscient collectif olfactif. Au fumoir, par exemple, vous plonge dans un salon feutré où les odeurs de cigares côtoient celles des fauteuils Chesterfield.

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-2

Avec une famille qui a toujours été proche de la nature, et notamment pionnière dans le champagne bio, il était primordial pour Ségolène de créer des bougies éco-responsable, fabriquées artisanalement dans son atelier rémois. Elle utilise pour ce faire une cire de soja issu de culture non OGM, sans pesticide, ni herbicide et dont la croissance ne participe pas à la déforestation. Cette cire est biodégradable et ne dégage pas d’émanations toxiques.

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-5

La collection permanente se compose de sept bougies, auxquelles s’ajoutent trois bougies pour les fêtes de fin d’année, une pour la Saint Valentin et une pour l’été, anti-moustique. Ses préférées ? David Bowie is et Au fumoir. Elle crée également des bougies sur mesure pour des boutiques ou restaurants (par exemple Le Cabasson ou Les Caves du Boulingrin) ou encore pour des mariages.

sacrees-blogueuses-bougie-particuliere-4

 

Parle nous de tes adresses préférées à Reims


Pour boire un verre ? Je pourrais bien évidemment citer le Wine Bar ou Le Clos mais cela dépend beaucoup de mon humeur et de la saison. En ce moment, j’aime bien aller au Coq Rouge car c’est un lieu chaleureux, parfait en hiver, et Les Caves du Boulingrin car c’est une nouvelle adresse, très lumineuse et avec une décoration tendance.

Pour dîner ? Il y a tellement d’adresses que j’adore, difficile de faire un choix ! Mais les dernières adresses où je suis allée sont : Joseph, très sympa et adapté à toutes les circonstances, en amoureux ou entre amis, lorsque l’on a faim ou que l’on a seulement envie de picorer, Côté Cuisine dont j’aime beaucoup le cadre et l’Assiette Champenoise, pour les moments spéciaux. Je vais également très régulièrement au Central Park pour le déjeuner.

Pour faire du shopping ? Malgré ce que l’on peut penser, je ne suis pas trop shopping. J’ai un dressing bien rempli, c’est vrai, mais c’est surtout parce que je garde mes vêtements très longtemps et je profite des soldes pour acheter quelques belles pièces. A Noël, j’ai été gâtée par mon entourage chez Tandem.

Pour te détendre ? J’adore me faire masser, notamment par mon amie Eve qui a créé Un coin d’Eden et vient vous masser à domicile.

Pour te promener ? Les Puces du Boulingrin, le premier dimanche de chaque mois et avec mon chien, sur le parvis de Notre-Dame, tôt le matin ou tard le soir.

Trois adjectifs pour décrire Reims ? Majestueuse, pétillante et magique !

Le mot rémois de la fin ? Reims for ever !

Mille mercis Ségolène pour cette interview.

Retrouvez-là sans plus tarder sur sa page
_alp7345
Article rédigé par Marie-José

Crédits Photos : Sacrées Blogueuses

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply
    Damien
    10 février 2017 at 12 h 05 min

    très joli portrait bravo Marie-Jo et très belle marque 😀

  • Laisser un petit mot